"Salle Potinière, 20 h précises !"

Avant guerre, la salle où s'installa plus tard le cinéma Le Français, depuis longtemps disparue, servait de salle de bal et, accessoirement, de salle de concert. Annexe du Café des Pêcheurs, appelé aujourd'hui Le Chêne, cette salle servit longtemps aux distractions et aux réunions des villageois. On lui donnait le nom du débitant qui la gérait ; ainsi, en 1931, elle était connue sous le nom de Salle Potinière.

Or, le samedi 2 mai 1931, lendemain de jour chômé et veille de dimanche, la Salle Potinière afficha un spectacle présenté par le cercle artistique nantais, « Le Manteau d'Arlequin ». Sur une petite scène aménagée pour l'occasion par le machiniste et décorateur de la troupe, se produisirent huit artistes aux dons multiples, chanteurs et chanteuses, diseurs, comiques et troupe théâtrale, tous accompagnés au piano par Mademoiselle Ferré, Prix d'Excellence du conservatoire...

La troupe amateur, créée en 1924, obtint un franc succès et quitta la scène sous les chaleureux applaudissements d'un public populaire. Elle avait au moins trouvé au Chêne un meilleur "accueil" que celui qu'elle avait dénoncé à mots couverts, le mois précédent, dans le Phare de la Loire du 6 avril : " Le cercle artistique, Le Manteau d'Arlequin, avait l'intention d'organiser des apéritifs concerts pendant la Foire Commerciale de Nantes. Devant les rigueurs de la loi fiscale sur les spectacles, l'idée a été abandonnée et le cercle s'en excuse auprès de ses nombreux amis"...

 

 

Mis en ligne en juillet 2014

Revu et augmenté en décembre 2016

 

( © P. AMELINE Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur )

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×